Presse— avril, 16 2020

La France lance l’un des essais cliniques les plus ambitieux au monde pour le traitement précoce du COVID19, baptisé «COVERAGE»

Communiqué de presse essai clinique COVERAGE

Le CHU de Bordeaux, Synapse Medicine et des partenaires tels que l’INSERM, associent leurs expertises médicales et technologiques pour mener à bien le plus important essai clinique en soins primaires sur plus de 1000 patients atteints du Covid-19. Cet essai clinique est unique en son genre : les patients seront traités à domicile, dès les premiers symptômes. Randomisé et multicentrique, il comparera 4 traitements différents et un bras contrôle, chez des personnes de plus de 65 ans.

Un essai novateur, focalisé sur la réduction du nombre d’hospitalisations

Dans la crise sanitaire en cours, l’afflux massif de patients nécessitant une hospitalisation ou des soins de réanimation est une problématique majeure. Les données recueillies jusqu’à présent ont permis de mettre en évidence que le pronostic de la maladie était fortement corrélé à l’âge. Ainsi, les patients âgés de plus de 65 ans présentent un risque d’aggravation de la maladie, et donc d’hospitalisation, plus important que les patients jeunes. Trouver un médicament efficace pour ces patients serait donc un véritable tournant dans la gestion de l’épidémie de COVID-19. 

Là où la grande majorité des essais cliniques en cours ont lieu à l’hôpital, l’essai COVERAGE a lieu directement au domicile des patients. Des équipes mobiles, constituées d’un médecin et d’une infirmière, se déplaceront pour inclure les patients testés positifs au COVID-19, afin de leur administrer l’un des médicaments évalués dans l’étude. Les 4 bras du protocole concernent : l’Hydroxychloroquine, le Favipiravir, l’Imatinib, le Telmisartan. Ils seront comparés à un bras contrôle constitué de compléments alimentaires, avec notamment du Zinc. Au total, ce sont plus de 1000 patients qui devraient être inclus. La survenue d’une hospitalisation ou d’un décès dans les 14 jours sera évaluée. Des analyses intermédiaires pourraient permettre d’avoir de premières informations d’ici 3 à 4 semaines.  

L’investigateur principal est le Pr Denis Malvy, chef du service des maladies infectieuses et membre du conseil scientifique du Ministère de la santé. C’est notamment lui qui avait traité le premier patient atteint du COVID-19 en Europe. 

 

Sécuriser la compatibilité des traitements médicamenteux avec Synapse Medicine

Afin d’aider les équipes mobiles médecin/infirmier(e) au moment d’administrer le traitement sélectionné par la randomisation, une aide technologique inédite a été mise en place. La start-up Synapse Medicine, spécialisée dans l’intelligence artificielle pour le bon usage du médicament, a développé une plateforme dédiée : les médecins pourront ainsi vérifier en temps réel la compatibilité du traitement avec les médicaments habituels du patient. Un gain de temps pour les professionnels de santé, mais surtout une vraie sécurité supplémentaire pour les patients. Une plateforme développée en un temps record, pour être prête dès l’inclusion du premier patient. 

Le CHU de Bordeaux se félicite de la collaboration avec Synapse Medicine pour deux raisons : la première c’est que cela permet d’apporter une solution concrète et innovante, qui vient renforcer la sécurité de l’essai clinique. La seconde, c’est que Synapse est une start-up issue du CHU de Bordeaux, qui est maintenant devenue une référence dans sa catégorie”, indique Yann Bubien, Directeur Général du CHU de Bordeaux. 

Les équipes de Synapse Medicine sont impliquées depuis le début de la crise sanitaire pour développer des initiatives dans le but de transmettre une information fiable et actualisée sur le bon usage du médicament, avec notamment le lancement en Mars du site covid19-medicaments.com destiné au grand public, repris par le Ministère, puis maintenant à travers cet essai clinique.” témoigne le Dr Clément Goehrs, PDG de Synapse Medicine. 

A propos de Synapse Medicine 

Synapse Medicine (​https://synapse-medicine.com​) a pour mission d’améliorer l’accès à une information médicale fiable et actualisée. La start-up, qui collabore avec certains des plus grands CHU français, a développé une plateforme d’intelligence artificielle dédiée au bon usage du médicament. Référence sur cette catégorie, sa solution est aujourd’hui utilisée par des milliers de professionnels de santé. 

Contact presse :
Service Communication Synapse Medicine :

presse@synapse-medicine.com; +33 6 15 15 98 62  

À propos du CHU de Bordeaux 

Premier employeur de Nouvelle-Aquitaine avec plus de 14.000 salariés (dont 1500 médecins et plus de 3000 lits et places), le CHU de Bordeaux est à la fois l’établissement public de santé de proximité pour toute la population de Bordeaux Métropole et le pôle de santé de recours et d’expertise pour la région Nouvelle-Aquitaine.