Article— janvier, 3 2021

Sophie, interne en radiologie et @thefrench.radiologist sur Instagram, témoigne

Sophie, interne en radiologie et @thefrench.radiologist sur Instagram, témoigne

Interne en radiologie, influenceuse médicale sur les réseaux sociaux, Sophie-Hélène alias The French Radiologist nous explique son parcours et ce qui l'a motivée dès le début.

Quel est ton parcours ?

Originaire de Paris, j’ai fait mes études à Paris V Descartes, rue des Saint Pères la première année de concours, puis j’ai migré rue de l’Ecole de Médecine où j’ai passé mon externat. 
J’adorer expliquer les maths à mes amies et j’ai donné des cours plus tard pour me faire de l’argent de poche à d’autres élèves quand j’étais en 2ème et 3ème années de médecine. J’ai toujours aimé la transmission du savoir avec pédagogie, dans une bonne ambiance. 

Pourquoi se lancer sur Instagram ?

Après le concours de l’internat, j’ai choisi de faire de la radiologie, car j’adorais la partie « diagnostique » du raisonnement médical, et que la radiologie est une spécialité moderne, qui a changé la médecine ces 50 dernières années.
Ma première année d’internat, je voyais beaucoup de cas intéressant en stage à l’hôpital, je prenais souvent les images en photos pour ma collection personnelle, c’est alors que je me suis dit en les regardant, qu’il manquait un texte de description. La seule app que je connaissais où il y avait le combo « images + texte » c’était Instagram.
Je m’étais aussi fait la réflexion ma première année d’internat, qu’il y avaient peu de ressources en radiologie facilement accessibles pour les étudiants de médecine. Donc j’ai commencé à mettre mes cas d’images sur Instagram, et je me suis dit, pourquoi ne pas les partager aux étudiants de médecine ? 
J’ai directement opté pour « the french radiologist » comme nom de compte sans trop me poser de questions. 
Alors j’en ai parlé à un ami, qui en a parlé à un ami, puis qui l’a mis sur le groupe Facebook de sa promo, et c’est de là que de bouche à oreille qu’il y a eu un effet boule de neige.

En mai 2019, mon compte comptait 10k d’abonnés, je venais vraiment de nulle part. Aussi au tout début j’étais anonyme puis après maintes sollicitations de mes abonnés, j’ai commencé à faire des story avec mon visage et à m’exprimer sur des vidéos. La première fois ça fait bizarre, et après c’est devenu plus « naturel », environ 1 an après avoir créé mon compte. 
Ensuite, j’ai remarqué que dans mes abonnés, il y en avait qui n’étaient pas du tout du monde médical, (des journalistes, des profs, des avocats, des lycéens, bref, un tas de monde non médical qui captait la moitié des choses que je postais)

Comment as-tu réagi à la découverte de cette communauté ?

C’est alors que je me suis dis, avec tous ces abonnés, il y a tellement d’autre choses à partager, je pourrai parler de la vie des internes, démystifier la radiologie en partageant mon quotidien et mes gardes, parler de sujets d’actualité, rappeler l’intérêt des dépistages organisés (colon / sein), expliquer telle ou telle maladie …
J’ai vu que ça plaisait aux gens, et que des étudiants de médecine se servaient de certains de mes posts pour étudier et ça m’a encouragé à continuer. 
Je pense que c’est notre rôle en tant que médecin, d’informer les gens, je trouve ça novateur de partager des sujets qui touchent à la santé sur les réseaux sociaux, en restant dans la bonne humeur, en démocratisant, en étant le plus accessible possible.


Je trouve qu’Instagram est une communauté très positive, et que les gens sont bienveillants et c’est agréable d’avoir une communauté aussi sympathique.

J’ai décider d’élargir mon champs de communication en créant un compte Twitter, Facebook et un site internet.


Sophie-Hélène Zaimi