Article— février, 4 2021

Contribution de l'ANEPF : la vaccination COVID-19

Tristan Cebelieu, Vice-Président Numérique, nous apporte son éclairage sur la position de l'ANEPF au sujet de la vaccination COVID-19

Contribution de l'ANEPF : la vaccination COVID-19

Cela fait maintenant plus d’un an que la crise sanitaire due à la COVID-19 sévit entraînant avec elle de nombreuses mesures jusqu’alors jamais vues auparavant : confinement et couvre-feu en pôle position. A ce jour, une seule solution semble pouvoir endiguer cette épidémie : le vaccin de la COVID-19.

La vaccination contre la COVID-19 est la clé de cette pandémie qui nous touche tous.

Après des mois de recherche où les pharmaciens de la recherche à la pharmacovigilance, en passant par la production, contrôlée par l’assurance qualité, la libération puis la traçabilité des lots, ou encore la logistique… pour ne citer que ces exemples ont collaboré, deux vaccins ont vu le jour. En effet, les vaccins de BioNTech-Pfizer et plus récemment le vaccin Moderna ont connu leur approbation en janvier 2021. Ainsi cette mobilisation inédite aboutit aujourd’hui à une véritable lueur d’espoir face à la crise. La stratégie européenne centralisée établie pour la vaccination contre la COVID-19 a ainsi permis de faciliter les processus industriels pour la fabrication de ces vaccins, laissant entrevoir des possibilités qui réformeraient l’accès aux médicaments innovants. 

De plus, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et les Centres Régionaux de Pharmacovigilance (CRPVs) ont renforcé la pharmacovigilance avec une technologie co-développée avec Synapse Medicine pour assurer une sécurité maximale. Cette technologie, baptisée “Medication Shield”, a ainsi été déployée au sein du système de pharmacovigilance français.

Cette technologie est le fruit d’une collaboration entre les institutions publiques de santé (ANSM, CRPVs et Bordeaux et Synapse Medicine) sur un projet de recherche qui a duré 18 mois. Elle consiste à analyser en temps réel les déclarations d’effets indésirables réalisées par le grand public sur le portail de signalement en ligne : elle les pré-code automatiquement selon une classification internationale (MedDRA) et les priorise par degré de gravité. 

Ainsi, cette technologie facilite la gestion des déclarations d’effets indésirables pour les équipes de pharmacovigilance, faisant gagner du temps aux médecins et pharmaciens et en leur permettant de prioriser les cas les plus graves. 

Avec le renforcement des systèmes de protection contre les éventuels risques médicamenteux, l’heure est aujourd’hui à la généralisation de l’accès au vaccin.

Il faut maintenant poursuivre les efforts concernant la vaccination en relevant le défi majeur qu’est l’accès au vaccin, à la solution contre la COVID-19. Selon le choix du patient, cette vaccination doit pouvoir se dérouler partout où le besoin l’exige : dans les murs de l’officine, dans des établissements de soins, dans des laboratoires, dans des centres de vaccination, voire à domicile pour les patients en incapacité de se déplacer. C’est pourquoi, pour qu’un maximum de personnes puissent en bénéficier le plus rapidement possible, il est nécessaire que l’ensemble des professionnels pouvant vacciner puissent réaliser cet acte. Ainsi, étendre la vaccination aux pharmaciens et aux étudiants en pharmacie formés est un enjeu majeur de l’instant. La réalisation de cet acte en complémentarité de tous les acteurs du monde de la santé permettrait une couverture vaccinale maximale. Il est primordial de continuer les efforts de mobilisation de l’ensemble des professionnels de santé pour faire face à cette crise sanitaire.

De plus, à l’ère des fake news et de la désinformation, il est nécessaire de s’informer auprès de sources vérifiées. Les étudiants en pharmacie, représentés par L’ANEPF, quant-à-eux continueront en tant que futurs professionnels de santé investis à sensibiliser sur des thématiques inhérentes à leur métier de demain telle que la vaccination. Vous pouvez dès à présent retrouver des informations autour de la vaccination et ses bénéfices sur les réseaux sociaux depuis le label Médic’Action®. 

Nous attendions la solution pour lutter contre la COVID-19 : les chercheurs l’ont trouvée. Maintenant, donnons nous les moyens de la propager, et autorisons sans tarder tous les pharmaciens à vacciner. "Vaccin Covid-19, se vacciner, se protéger"